AIIC Groups

AIIC Working Groups & Committees

Le Comité permanent des interprètes-conseils gère l'Annuaire des interprètes-conseils en ligne de l'AIIC.

L’AIIC négocie les conditions de travail et de rémunération des interprètes free-lance engagés par un certain nombre d’organisations internationales regroupées en « secteurs conventionnés » : ONU, UE, Organisations coordonnées, Fédérations syndicales internationales (GUF), OMD.

Le Comité permanent des secteurs conventionnés (CPSC) réunit des représentants des délégations de négociation de chacun des secteurs. Il est le porte-parole des secteurs conventionnés au sein de l’Association. Il a pour but de faciliter les échanges d’informations entre les différentes délégations de négociation de l’AIIC et de discuter, notamment, de techniques de négociation.

Le CPSC organise des réunions intersectorielles en vue d’informer les interprètes concernés et de leur permettre de débattre de questions d’intérêt commun, d’exprimer leurs opinions et de formuler des recommandations. Il organise également des ateliers de formation aux techniques de négociation afin d’aider les négociateurs de l’AIIC dans leur tâche.

Le CPSC entretient des contacts constants avec le Comité permanent du Secteur privé et avec la Commission des permanents.

La Commission Technique et santé s’occupe de toutes les questions relatives aux équipements d’interprétation simultanée et aux technologies y afférentes. En étroite collaboration avec les acteurs compétents du secteur des services d’interprétation et les experts de plusieurs groupes de travail de l’Organisation internationale de normalisation (ISO), elle se penche sur les projets visant à fournir aux interprètes les meilleures conditions de travail possibles dans des cabines permanentes ou mobiles. Elle est également responsable des questions de santé et de sécurité. Elle suit de près les innovations techniques qui touchent la profession d’interprète.

N'hésitez pas à contacter cette commission si vous êtes :

  • un architecte ou représentant d’une institution internationale qui se propose d’installer des cabines d’interprétation ou de rénover des installations existantes,
  • interprète de conférence, chercheur, représentant d’une école d’interprètes, organisateur de conférences ou toute autre personne à la recherche d’informations techniques concernant l’équipement d’interprétation simultanée,
  • un fabricant d’équipement désireux d'améliorer et de moderniser ses produits.

La Commission a pour mandat de fournir aux interprètes de conférence dans le monde entier un environnement de travail qui les aide à contribuer au succès des réunions et conférences auxquelles ils participent.

AIIC Formation & perfectionnement professionnel – quel est son rôle?

AIIC Formation & perfectionnement professionnel établit les normes de formation en interprétation de conférence. Elle en suit l’application dans les écoles d’interprétation du monde entier. Elle conseille les écoles et les étudiants sur les meilleures pratiques en matière de formation. Pour plus de renseignements voyez …

AIIC Formation & perfectionnement professionnel propose également des ateliers de formation à l’intention des interprètes et des formateurs d’interprètes et représente l’Association au niveau international pour toutes les questions relatives à l’enseignement de l’interprétation de conférence.

L’AIIC est membre adhérent de la Conférence internationale permanente d’instituts universitaires de traducteurs et interprètes (CIUTI).

Le Groupe de travail sur l’Histoire de la profession a pour mission de rédiger une histoire de la profession d’interprète de conférence et, parallèlement, de l’Association internationale des interprètes de conférence (AIIC). Il s’agit d’un projet de longue haleine qui nécessite un archivage de toute la documentation accumulée au cours des ans par l’AIIC et par de très nombreux collègues interprètes de conférence.

Par la publication future de cet ouvrage, l’AIIC entend assumer son devoir de mémoire envers ceux qui ont fait de notre profession ce qu’elle est aujourd’hui.

Toute collaboration extérieure sera appréciée.

L’interprétation auprès des juridictions nationales et internationales constitue une variante essentielle de la profession dont l’importance va croissant. Dans le cadre des procédures judiciaires, la communication requiert un sens aigu des responsabilités de la part des interprètes respectueux des droits de l’Homme : le droit à un procès équitable étant en jeu. Les interprètes œuvrant dans un tel environnement doivent acquérir, outre leurs compétences professionnelles, de solides connaissances juridiques et judiciaires. Ils offrent leurs services dans les contextes les plus divers.

La Commission interprétation judiciaire et juridique s’efforce d’instaurer un dialogue avec les usagers de l’interprétation judiciaire et juridique, tels que parlementaires, juridictions nationales et internationales, magistrats et barreaux ainsi qu’auprès des institutions et des universités. Nous coopérons avec d'autres associations professionnelles et offrant aux interprètes des juridictions nationales et internationales , une plate-forme de contacts et de perfectionnement. À cette fin, la Commission organise régulièrement des séminaires de formation et d'information.

Les principes de l’État de droit et le droit à un procès équitable inspirent donc les travaux de la Commission. Les interprètes juridiques travaillent en mode simultané (y compris chuchotage) et en mode consécutif, s’appuyant tant sur leurs qualifications et aptitudes professionnelles que sur leurs compétences linguistiques et interculturelles.

Les instruments utilisés pour atteindre ces objectifs incluent également une coopération suivie avec d'autres organisations professionnelles. L'AIIC est membre associé d'EULITA (European Legal Interpreters and Translators Association). De plus, une participation active à des événements liés à l'interprétation juridique et judiciaire vise les mêmes objectifs.

Les travaux de la Commission sont appuyés par ses membres correspondants qui s'acquittent de tâches particulières en son nom, en tenant compte des intérêts et des situations spécifiques des diverses régions.

Chaque année, de nombreux interprètes civils travaillant en zones de conflit meurent ou sont blessés dans l’exercice de leurs fonctions ; beaucoup sont considérés comme traîtres par leurs concitoyens.

Dans le cadre du projet « Interprètes en zones de conflit» l’AIIC tente d’attirer l’attention du public, des autorités et des organisations gouvernementales et non gouvernementales sur le sort de ces interprètes. Nous nous efforçons d’obtenir une plus grande reconnaissance de l’importance de leurs activités et une meilleure protection pour eux-mêmes et pour leurs familles aussi bien pendant qu’après les conflits.

Nous sommes convaincus que les actions que nous menons pourront :

  • leur garantir une meilleure protection physique et juridique ;
  • leur fournir un accès à des informations plus complètes et à une meilleure formation ;
  • faire en sorte que ceux qui les recrutent assument pleinement leur devoir de protection à leur égard et que ceux qui bénéficient de leurs services apprennent utiliser ces ressources vitales de façon plus efficace.

Si appuyez nos objectifs, suivez-nous sur le site de l’AIIC et visitez notre page Facebook à : http://www.facebook.com/interpretersinconflictzones

La Commission des permanents représente, au sein de l’AIIC, les interprètes occupant un poste de fonctionnaires auprès d’organisations internationales et de gouvernements nationaux. Elle offre aux interprètes permanents, membres de l’AIIC, une plateforme de partage d’informations sur les derniers développements au sein de leurs organisations et d’échanges sur les sujets sources d’inquiétude pour eux.

La Commission aborde des questions qui sont d’actualité pour tous les interprètes membres de l’AIIC, à savoir l’interprétation à distance, la qualité de la communication lors des réunions, la gestion du stress sur le lieu de travail, le bien-être et la santé des interprètes. Elle traite aussi de questions plus spécifiques aux interprètes fonctionnaires, à savoir leurs conditions de travail, leurs activités hors cabine, la gestion en général des services d’interprétation, etc.

Les interprètes permanents sont dans une position unique pour transmettre à leurs organisations respectives les valeurs clés de l’AIIC, à savoir les valeurs d’éthique, d’intégrité, de professionnalisme et de qualité, et promouvoir un dialogue constructif entre leurs organisations respectives et les interprètes freelances.

La Commission de la Recherche de l’AIIC a pour mission d’étudier, d’examiner et de faire rapport sur les questions afférentes aux conditions de travail des interprètes de conférence.

Avec, en toile de fond, une compréhension approfondie de la complexité cognitive de l’interprétation de conférence et conscients du fait que les conditions de travail de l’interprète influent sur la qualité de sa prestation, les membres de la Commission promeuvent l’intégration de la recherche scientifique dans les activités de l’AIIC.

La mission de la Commission de la Recherche de l’AIIC est également d’informer, sur la base des résultats de travaux de recherche,

  • les membres de l’AIIC qui négocient les conditions de travail des interprètes,
  • les interprètes qui exercent leur activité dans d’autres secteurs tels que les tribunaux, le monde de la santé et, plus généralement, au sein de la communauté,
  • la communauté scientifique,
  • les utilisateurs des services d’interprétation.

La Commission de la Recherche travaille en étroite collaboration avec la Commission de la Formation de l’AIIC afin d’assurer que la formation à la recherche sur l’interprétation soit incluse dans les programmes d’enseignement des écoles d’interprétation de niveau universitaire.

La mission du réseau d'interprètes en langues des signes est d'instaurer et de nourrir le dialogue entre les interprètes en langues des signes (ILS) et l’AIIC. Ce travail a été confié aux membres du réseau (Contacts-ILS).

Ce Réseau international poursuit différents objectifs :

  • Fournir des informations aux membres de l’AIIC concernant les langues des signes à travers le monde (les langues des signes et leur statut juridique, la profession, les conditions de travail et la formation des ILS);
  • Entretenir les contacts entre l’AIIC et les associations locales, nationales et internationales d’ILS ainsi qu'avec les ILS individuellement;
  • Promouvoir les principes et les valeurs de l'AIIC auprès des associations d'ILS et des différents ILS.

Le Réseau Relations publiques est un forum ayant vocation a faciliter l’échange d’informations entre les Régions de l’AIIC sur les initiatives régionales de RP. Il se compose des représentants de toutes les Régions de l’AIIC. Un membre de la Commission de la Communication en fait également partie afin d’établir le lien entre la stratégie générale de communication de l’AIIC et les activités de RP à l’échelon régional.

Les activités de RP ont ceci d’important qu’elles améliorent la visibilité de l’AIIC et le Réseau est un outil permettant de savoir ce que font les collègues d’autres régions afin de positionner l’AIIC en tant que point de référence pour les interprètes de conférence professionnels. A ce titre, le Réseau peut être source d’inspiration pour les régions et favoriser le foisonnement d’idées.

VEGA est un réseau mondial d'interprètes de conférence professionnels – tous membres de l'AIIC – à l'écoute des jeunes qui souhaitent devenir interprètes de conférence, et des débutants dans la profession.

Interprètes en herbe

Si vous avez déjà choisi de suivre la carrière d'interprète et souhaitez en savoir plus, profitez de notre foire aux questions.

Interprètes débutants

Si vous faites vos premiers pas dans la profession, nos tuyaux" pour débutants peuvent vous être utiles. L'aide-mémoire pour offres de travail vous propose une liste de questions à poser. Avant d'entrer en cabine, consultez nos bonnes manières » en cabine. Et dès votre première conférence prenez le temps de réfléchir à la gestion de votre carrière d'interprète.

Interprètes de conférence professionnels

L'AIIC est une association professionnelle ouverte et représentative. Certes, les interprètes de conférence ne sont pas tous membres de l'AIIC, mais nous qui en sommes membres estimons qu'il est dans notre intérêt de nous regrouper et qu'il vaut la peine de se battre pour une association mondiale réunissant interprètes fonctionnaires et free-lance. Voici pourquoi.

Le Groupe Statistiques gère toutes les activités de recherche statistique de l'AIIC.

Le Groupe Textes de base est un groupe technique créé par décision du Comité exécutif au titre de l'article 23-10 des Statuts et qui relève de sa compétence.

Attributions :

  1. Il aide le Comité exécutif à veiller à la cohérence des textes de base et leur bonne application. Le Comité exécutif lui adresse des demandes d’avis :
    • sur les Règlements qui sont de son ressort, avant leur approbation
    • sur l’interprétation de textes de l’AIIC
    • sur des projets d’amendements aux textes de base du ressort de l’Assemblée qu’il souhaite lui soumettre
  2. Le Secrétaire exécutif peut demander au Groupe de l’assister pour toute question concernant les textes de base. Il peut consulter le Groupe au moment de la préparation du Bulletin pré-assemblée et le site de l’Assemblée.
  3. Toute instance de l’aiic peut s’adresser au Groupe pour avis.
  4. Lors des Assemblées, le Groupe « Textes de base » assiste la Présidence et l’Assemblée dans l’application et l’interprétation du Règlement de l'Assemblée.
  5. L’Assemblée peut charger le Groupe d’introduire dans ses textes des amendements techniques qui découlent des décisions de l’Assemblée ; il signale les amendements consécutifs aux organes concernés par l’entremise du Secrétariat.

Composition : Le Groupe Textes de base est composé d’un maximum de 3 membres nommés par le Comité exécutif. Le Secrétaire exécutif participe ex officio aux travaux du Groupe.

Mandat : La durée de mandat de ses membres n’est pas limitée.

Méthode de travail : Le Groupe travaille en français et en anglais.

Le Groupe ne dispose pas de budget propre et travaille normalement sans frais, par correspondance électronique.

A l'issue de toute consultation du Groupe Textes de base par un groupe autre que le Comité exécutif, et s'il s'agit de textes qui relèvent de la compétence de ce dernier, le Groupe Texte de base rédige un rapport qu’il transmet au Comité exécutif avant que ce dernier ne prenne sa décision.

Procédure d’amendement : Toute modification du présent mandat doit faire l'objet d'une décision du Comité exécutif prise à la majorité simple.

Communicate! Le cybermagazine de l’AIIC

Le cybermagazine de l’AIIC présente des articles d’actualité et d’opinion sur l’interprétation et autres domaines connexes. Alimenté par des membres et des non membres, il est à la fois source d’informations et forum de débat pour quiconque s’intéresse aux langues, qu’il s’agisse de professionnels ou de simples amateurs.

Les contributions, très variées, se présentent sous forme d’interviews d’interprètes, de témoignages, d’opinions ou encore d’articles traitant de sujets tels que: questions brûlantes, recherche, normes, théorie, formation, histoire, actualités, aspects commerciaux, critiques de livres et même une touche indispensable d’humour.

Entrez donc, la porte est ouverte!

Le Réseau des jeunes interprètes de l’AIIC (YAIN) est un forum qui rassemble les jeunes membres de l’AIIC et leur permet de maintenir un dialogue constant. Les jeunes interprètes peuvent ainsi partager leurs expériences et aborder les difficultés qu’ils rencontrent. Le réseau permet aussi aux jeunes membres d’adresser des questions ou des doutes à des membres chevronnés de l’AIIC ayant accepté de faire office de mentors.

Le réseau YAIN a été créé par un petit groupe de jeunes interprètes lors de l’Assemblée de Bruxelles en 2006.

Les principaux objectifs de YAIN sont les suivants:

  • mobiliser les jeunes membres par le dialogue et l’échange d’opinions pour qu’ils puissent participer davantage aux activités de l’AIIC;
  • induire un esprit de solidarité et de collégialité parmi les jeunes interprètes de l’AIIC;
  • garantir, dans la continuité et le professionnalisme, la pérennité des valeurs et principes de l’AIIC;
  • lutter contre le sentiment d’isolement qu’éprouvent parfois les jeunes interprètes du fait qu’ils sont bien souvent une minorité dans leur région ou dans l’Association;
  • permettre aux jeunes membres de l’AIIC d’aborder les difficultés qu’ils rencontrent dans leur vie professionnelle et de répondre aux questions éthiques qui en découlent avec l’aide des mentors;
  • aider les jeunes interprètes à bien comprendre les règles, les règlements, les procédures et les structures de l’AIIC afin d’être en mesure de défendre et faire valoir les valeurs et principes de l’Association.

YAIN est un réseau ouvert aux membres de plein droit ayant moins de 40 ans.