L'interprète indépendant

Un interprète de conférence indépendant (free-lance) est un interprète engagé de manière non permanente. Il travaille successivement pour des clients multiples, en fonction de la demande et de ses compétences.

Selon sa combinaison linguistique, l'interprète indépendant jouit donc d'une plus ou moins grande liberté, d'une plus ou moins grande mobilité. Il peut en principe organiser son travail à sa guise, en acceptant ou en refusant les engagements qui lui sont offerts.

Comme il travaille pour les organisations les plus diverses, il aborde une grande variété de sujets et entre en contact avec des milieux très différents. Il défend sa réputation par la qualité de son travail. C'est sur la foi de cette réputation, qui s'établit avec l'expérience, que ses collègues et clients feront régulièrement appel à lui.

Avec ou sans convention

Lorsqu'il travaille dans une organisation couverte par un accord conclu par l’AIIC, le free-lance est généralement assimilé à un membre du personnel (agent, fonctionnaire) de l'organisation concernée, pour la durée de son contrat. L'interprète n'a donc pas à négocier lui-même les termes de son engagement.

Lorsqu'il travaille en dehors d'un accord, il négocie de gré à gré avec l'organisme qui le recrute ponctuellement les conditions de son intervention (honoraires, frais annexes, déplacement, composition de l'équipe, conditions de travail, horaires, etc.) dans le respect des règles de l’AIIC.

L'interprète indépendant doit assurer lui-même sa couverture sociale et satisfaire aux obligations nationales en matière d'imposition sur le revenu. L'AIIC peut cependant lui fournir des conseils utiles en la matière.

Quelques exemples

Un free-lance basé à Genève, avec l'anglais, l'espagnol ou le russe, travaille surtout pour les organisations de la famille des Nations Unies, et donc pour des conférences assez longues (pouvant atteindre plusieurs semaines), fixées à l'avance, et se déroulant souvent en dehors de Genève.

Un interprète free-lance basé à Bruxelles, ayant 3 ou 4 langues de l’Union européenne, travaille surtout pour les institutions de l'Union européenne, pour des périodes courtes (moins d'une semaine), et souvent à Bruxelles.

Un interprète free-lance basé à Paris et ayant uniquement l'anglais et le français travaille pour de grandes organisations internationales (Conseil de l'Europe, OCDE, UNESCO, etc.) et le marché privé (conférences médicales, techniques, diplomatiques, réunions d'affaires).

Un interprète free-lance basé à Séoul avec le coréen et l'anglais travaille principalement pour des clients privés (entreprises, médias, associations, ONG, etc.) et/ou des instances gouvernementales.


Recommended citation format:
AIIC. "L'interprète indépendant". aiic.net November 28, 2011. Accessed December 15, 2017. <http://aiic.net/p/4109>.