Les institutions publiques

Des interprètes peuvent être appelés à travailler pour de nombreux organismes et services publics. Ils peuvent devenir fonctionnaires ou être recrutés temporairement par les services présidentiels, les ministères, les parlements, les tribunaux, les forces armées, et, de plus en plus fréquemment, par de nombreux autres services publics à l'échelon local.

Les gouvernements

Les gouvernements emploient aussi bien des interprètes permanents que des interprètes indépendants. Ainsi, les services présidentiels et les ministères des affaires étrangères disposent toujours de quelques interprètes permanents qui couvrent les principales langues du monde. Il s'agit généralement d'interprètes bilingues, qui travaillent au sein du ministère ou qui accompagnent le ministre et les délégations dans leurs déplacements.

Au service du "corps diplomatique", ces interprètes doivent naturellement être des professionnels de haut niveau, sur le plan linguistique comme sur le plan déontologique. On fait appel à des interprètes indépendants lorsqu'il n'y a pas, ou pas assez, d'interprètes permanents pour certaines langues.

Il arrive aussi que les parlements nationaux emploient des interprètes, permanents ou indépendants : ainsi, le parlement canadien, qui travaille en deux langues, est-il un employeur important.

Les tribunaux nationaux

Les tribunaux nationaux recourent ponctuellement aux services d'interprètes pour des affaires précises. Ils aident à assurer la bonne administration de la justice et le respect des droits de l'homme des prévenus qui comparaissent.

Les forces armées nationales

Les forces armées nationales ont besoin d'interprètes, en particulier lorsqu'elles sont déployées à l'étranger. Il peut s'agir de militaires, mais la plupart du temps ce sont des indépendants, employés à titre temporaire. Souvent recrutés localement, ce ne sont généralement pas des interprètes professionnels. C'est un domaine d'activité qui n'est pas sans danger.

Les services publics

D'autres services publics sont de plus en plus nombreux à faire appel à des interprètes pour les assister dans leurs relations avec des groupes communautaires qui ne comprennent pas bien la langue du pays (les immigrés, par exemple).

Il s'agit en général d'interprètes indépendants, qu'on appelle interprètes communautaires, et qui ne sont pas nécessairement des professionnels de l'interprétation.

Ils jouent un rôle essentiel pour aplanir les obstacles à la communication, d'ordre culturel aussi bien que linguistique.

Les interprètes communautaires travaillent dans les hôpitaux, pour des services administratifs, etc., en fonction des besoins.


Recommended citation format:
AIIC. "Les institutions publiques". aiic.net November 28, 2011. Accessed December 11, 2017. <http://aiic.net/p/4115>.