Les métiers connexes

Outre l'interprétation de conférence, coeur de métier de l'AIIC, d'autres professions se rangent sous l’appellation générale d'interprétation. C'est le cas de l'interprétation en langue des signes, l'interprétation sociale et médicale, de l'interprétation judiciaire et de bien d'autres. Quelques précisions s'imposent.

L'interprétation en langue des signes

L'interprétation en langue des signes est utilisée à la fois dans un contexte de conférence et dans nombre des situations décrites ci- dessous.

En savoir plus sur le réseau Langues des signes de l’AIIC (SLN)

L'interprétation judiciaire

L'interprète juridique ou judiciaire (ou interprète auprès des tribunaux) assure sa prestation devant des tribunaux civils, pénaux ou administratifs. Dans un nombre croissant de pays, le droit de toute personne à suivre dans sa langue les débats qui la concernent est reconnu par la Constitution.

Au plan international, de nombreux tribunaux (Cour pénale internationale, Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, Tribunal pénal pour le Rwanda, etc.) ont mis en place des services linguistiques spécialisés qui font appel à des interprètes de conférence.

En savoir plus sur l'interprétation auprès des tribunaux.

L'interprétation en milieu social

Il peut être fait appel à des interprètes pour aider des individus à communiquer avec des autorités ou des instances officielles : on parle alors d'interprétation en milieu social, communautaire ou de service public.

Il s'agit de faciliter les contacts entre réfugiés et services administratifs, personnes en difficulté et travailleurs sociaux, patients et médecins ou services hospitaliers (interprétation médicale), etc.

Dans ce genre d'interprétation, les références socioculturelles ainsi que l'élément humain jouent un rôle crucial dans le processus interprétatif, en plus des connaissances spécialisées de l'interprète ainsi que de sa déontologie.

L'interprétation de liaison

On appelle liaison l'activité qui consiste à accompagner une ou plusieurs personnes qui ne maîtrisent pas la langue du pays et à les aider dans un contexte relativement informel. Les interprètes de liaison traduisent généralement les propos phrase après phrase, ce qui évite d'utiliser un équipement particulier tout en allégeant l'effort de mémoire requis.

Le métier de guide-interprète

Guide interprète, guide accompagnateur, guide de tourisme... ces appellations désignent les professionnels du tourisme qui accompagnent des voyageurs seuls ou en groupes, leur dispensent des renseignements culturels, historiques et artistiques et assurent la communication avec la communauté locale.

L'interprétation en zones de conflit

Les autorités militaires ou civiles des pays impliqués dans des conflits armés internes ou internationaux, mais aussi les journalistes qui les couvrent, sont parfois tributaires d'une médiation linguistique avec les armées des autres parties au conflit ou avec la population civile.

Les personnes recrutées pour servir d’interprètes ne sont pas toujours convenablement formées, conscientes de ce qui leur sera demandé ni des règles déontologiques applicables, et encourent parfois des risques personnels ou touchant leur famille.

L'AIIC a mis en place un projet spécifique destiné aux interprètes en zones de conflit pour sensibiliser les personnes concernées ainsi que les gouvernements aux problèmes spécifiques posés par ce genre de situations.

En savoir plus sur l'interprétation en zones de conflit.


Recommended citation format:
AIIC. "Les métiers connexes". aiic.net November 28, 2011. Accessed December 17, 2017. <http://aiic.net/p/4107>.