Notice: This page is available for archival purposes only. Information contained herein may be out of date.

Compte-rendu de la Sectorielle Coordonnées du 20.06.2005 à Strasbourg

Compte-rendu de la Sectorielle Coordonnées du 20 juin 2005 à Strasbourg

Membres présents : 49
Membres représentés : 139  
Total : 188
Quorum :100

Ouverture de la réunion à 15 :20

Point 1

Robert Van Michel, Chef-interprète au Conseil de l’Europe, ouvre la réunion en souhaitant la bienvenue à tous les participants. Il remercie la délégation de négociation sortante, rappelle les objectifs de qualité de l’Organisation et se félicite du rôle que joue l’AIIC depuis de nombreuses années dans le secteur des Organisations coordonnées.

Il propose que J. Delille, coordonnateur de la délégation de négociation sortante, préside la réunion.

Point 2

S. Adlington, N. Sideris et S. Bailey-Ravet sont désignées pour les fonctions de scrutateur, B. Ludewig pour le PV.

Point 3

J. Delille présente le rapport de la délégation sortante :

Elle rappelle que les membres actuels de la délégation sont Julia Delille Gomory, Marie Dalcq, Anne Chatenay, les autres ayant démissionné. (Ogedengbe, Russell, Grut, Farcot) Anne Chatenay et Marie Dalcq n’ont pu venir  et présentent leurs excuses.

L’accord actuel est en vigueur jusqu’à fin 2006, mais habituellement les premiers contacts ont lieu vers la fin de l’année précédant son renouvellement.  Pour des raisons pratiques, il semblait utile d’élire dès à présent une nouvelle DN pour lui permettre de se familiariser avec les dossiers, étant donné que seule Marie Dalcq se représente.

En 2004 les évènements à Strasbourg nous ont fait craindre un changement majeur de statut des interprètes de conférence.  Un groupe ad hoc « mixte » a été crée afin de participer à un groupe de travail avec l’administration (cf. rapport au conseil de juillet 2004), le résultat étant l’Arrêté n°1201 en date du 24 novembre 2004 qui  précise le statut d’agent des interprètes, affirme l’exonération fiscale ainsi qu’une exception à l’âge limite.  Ainsi, les interprètes ayant travaillé en 2004 pour le CE pourront travailler jusqu’à 70 ans, les autres devront s’arrêter à 65 ans comme tous les agents.

J. Delille rappelle que le rôle de la délégation professionnelle est de veiller à l’application de l’Accord et de transmettre les informations à la DN et non pas d’agir indépendamment ou pire, en opposition à la DN. La délégation locale comporte en principe au moins un membre de la DN pour faire la liaison. Il faut entendre « local » dans le sens « interprètes qui travaillent pour l’une des organisations » et non pas « domicile de l’interprète ».  Une délégation locale composée d’une seule catégorie d’interprète irait à l’encontre de l’intérêt collectif.

J. Delille rappelle que les Organisations coordonnées se comptent actuellement au nombre de 4 (Conseil de l’Europe, ESA, UEO, OTAN) depuis le retrait de l’OCDE en 2002. Etant donné que le Conseil de l’Europe sera porte-parole pour les OC, elle considère qu’il est nécessaire de recentrer la délégation à Strasbourg.

Assurances

En 2004, les Organisations coordonnées ont lancé un appel d’offre pour le renouvellement de la police d’assurance. Le responsable du CE a consulté la délégation au fur et à mesure des discussions, car la nouvelle police Willis comporte quelques modifications :

Le taux de cotisation sera de 1.50 % (part salarié et employeur)

  • suppression de l’incapacité temporaire partielle en cas d'accident ou maladie
  • incapacité totale et permanente (invalidité) en cas de maladie : rente versée pendant une durée maximum de 10 ans (actuellement viagère) avec une indexation annuelle de 3 % (idem au contrat actuel).

Les maladies non liées à l’environnement professionnel sont assurées (l'assureur prévoyait de les exclure dans sa proposition initiale).

Une autre Sectorielle sera organisée pour adopter le mandat de négociation. J. Delille encourage vivement les collègues à prendre contact avec la nouvelle délégation pour lui faire part de leurs propositions ou préoccupations. La délégation sortante rappelle qu’il est essentiel que la profession soit unie et solidaire.

Point 4

Le scrutin est ouvert à 15 h 45. Il est prévu qu’il reste ouvert jusqu’à 16 :45 pour permettre aux collègues qui sont en cabine de participer au vote.  Le nombre de voix nécessaire pour être élu est de 95.

Point 5

Un échange de vue a lieu sur l’utilité de donner le droit de vote aux non membres.  Des arguments pour et contre sont échangés. Il est décidé de revenir sur cette question à la prochaine régionale.

Divers

La question de la composition de la délégation professionnelle au Conseil de l’Europe est évoquée. J. Delille rappelle ce que disent les textes de l’aiic. Plusieurs collègues considèrent qu’une délégation professionnelle majoritairement composée de non-membres et qui ne comporterait pas de membre de la délégation de négociation poserait problème.

Des représentants de la délégation professionnelle sortante estiment qu’il n’est pas judicieux de faire intervenir la délégation de négociation à ce niveau.

Une solution de compromis devra être trouvée.

Point 4

Les résultats des élections sont annoncés à 17 h 15.

  • Julia Antony : 178
  • André Bernhard : 138
  • Marie Dalcq : 172
  • Bettina Ludewig : 136
  • Joan Taylor : 162
  • Gisela Worsdale: 137

La sectorielle félicite la nouvelle délégation et remercie J. Delille d’avoir présidé la réunion.

La séance est levée à 17 :20.


Recommended citation format:
Coordonnées Negotiating Delegation. "Compte-rendu de la Sectorielle Coordonnées du 20.06.2005 à Strasbourg". aiic.net July 5, 2005. Accessed October 20, 2019. <http://aiic.net/p/1833>.



There are no comments to display