Une mutation réussie

Il est arrivé que des ambassadeurs deviennent interprètes de conférence, mais l'inverse est plus rare. En tout cas dans le système français des concours une telle mutation est inédite. C'est pourtant

Diplômée de l'ESIT en 1980, après une riche carrière de free-lance elle est devenue interprète permanente au ministère français des Affaires étrangères en 1989. Et en 2003 elle a été reçue au Concours de Conseiller des Affaires étrangères, cadre d'Orient. Après un passage à  l'administration centrale, elle a été nommée Consul général à Dubaï en 2007, et en octobre 2010 Ambassadrice de France au Koweït.

La profession perd une interprète exceptionnelle. Aussi je me sens autorisé à chanter ses louanges – je ne vois pas pourquoi on devrait attendre leur mort pour dire du bien des gens !

Alors qu'elle était encore free-lance, je l'avais retenue pour accompagner le Président Mitterrand en Arabie Saoudite. Je me souviens encore des cris d'orfraie de certains diplomates : « Envoyer une femme en Arabie Saoudite ! Vous n’y pensez pas ! Elle sera refoulée partout ! » Convaincu que la qualité professionnelle prévaudrait, j’ai tenu bon – et bien entendu tout s’est admirablement passé. Que Nada soit une très bonne interprète n’est pas un scoop, mais elle avait un talent supplémentaire : celui de « disparaître », selon la formule d’un ministre, qui lui faisait ainsi le plus beau compliment que l’on puisse faire, à mon avis, à un interprète : d’être rapide et précis au point que les interlocuteurs en viennent à oublier qu’ils ne parlent pas la même langue.

Toutefois je dois avouer que je reste émerveillé du courage qu’il a fallu pour préparer et réussir un concours d’une grande difficulté, de même niveau que celui de l’entrée à l’ENA, exigeant la maîtrise de nombre de matières passionnantes, comme le droit administratif !

Est-elle perdue pour la profession ? Oui et non. Voici ce qu’elle en dit elle-même :

« Je demeure très fière d’avoir appartenu à cette grande famille des interprètes, dont les membres sont des citoyens du monde, remarquables par leur culture et leur curiosité intellectuelle. Sans compter que l’agilité mentale des interprètes est un phénomène singulier. Je n’oublierai jamais la première fois que Christopher Thiéry nous avait fait la démonstration d’une « consécutive », nous laissant, toutes sections confondues, éblouis par ce qui semblait s’apparenter à de la prestidigitation. Je rends régulièrement hommage à ce très beau métier, qui a sans nul doute des affinités avec celui de diplomate, chaque fois que je le peux.». Et elle ajoute : « J’ai beaucoup de reconnaissance pour mes professeurs de l'ESIT, qui m'ont beaucoup apporté, notamment mes professeurs de la section, Salma Farchakh et Mourad Boulares ».

En tout cas, nous sommes fiers de notre ancienne collègue, qui fait honneur à la profession.

Merci, et bon vent, Votre Excellence !


Recommended citation format:
Christopher THIERY. "Une mutation réussie". aiic.net November 26, 2010. Accessed December 11, 2017. <http://aiic.net/p/3539>.



Message board

Comments 1

The most recent comments are on top

Courtney ENNIS

   

Great article!

Appréciation générale :: 0 0 | 0