Actualités SCIC: Politique d’accréditation et de recrutement des nouveaux AIC

La Délégation a rencontré le 3 mai 2013 l’Administration pour aborder les modalités d'engagement des nouveaux interprètes par le SCIC.

Nous nous sommes basés lors de ces échanges de vues sur les divers textes publiés par l’Administration et sur les nombreuses contributions des collègues sur le forum « Current ACI recruitment ».

Nous avons pu évoquer les données statistiques les plus pertinentes à nos yeux et qui constituent la meilleure base pour permettre à tous de comprendre les décisions prises :

  • évolution des effectifs passée et à venir, tant pour les permanents que pour les AIC ;
  • pourcentage du volume de contrats réservés aux AIC bénéficiant de la « Newcomers’ facility » ;
  • pourcentage du volume de contrats prestés par les AIC de la catégorie Débutants.*

Nous avons également pu réitérer notre appel à une plus grande transparence, en particulier par le canal des chefs d’unité linguistique et des réunions de cabine lorsque la spécificité des situations le demande, ainsi que de manière plus synthétique à échéance régulière (par exemple, annuelle) pour l’ensemble du SCIC.  

Sur ces deux points, l’Administration nous a confirmé qu’elle avait déjà appliqué cette approche depuis le lancement de cette initiative et en particulier au cours des semaines passées dans le cadre des débats récents. L’Administration ne s’est pas opposée à un renforcement de cette politique de communication interne.  

Nous avons ensuite souligné, en nous appuyant sur les chiffres récemment transmis, en particulier pour la cabine anglaise (mais des situations similaires existent ou ont existé dans d’autres cabines) que le rythme des accréditations et des attributions de la  Newcomers’ facility a été très soutenu pendant les trois dernières années, avec les problèmes que cela induit en cas de baisse de régime telle que celle que nous avons connu cet hiver.

Nous avons également fortement attiré l’attention du SCIC sur les difficultés qui risquent de s’accumuler pendant l’année 2014 :

  • poursuite des réductions au PE et au Conseil,
  • élections européennes,
  • renouvellement en profondeur de la Commission,
  • conséquences de l’évolution du Statut des fonctionnaires.

Le redéploiement des ressources financières a également pu être abordé. Nous avons fait valoir que les sommes des bourses destinées aux étudiants, par exemple, pourraient être consacrées aux bourses d’adjonction de langue et à d’autres formes d’assistance aux AIC diplômés et accrédités.  Nous avons également évoqué la possibilité pour le SCIC d’user de son influence auprès des  écoles d’interprètes afin d’améliorer les programmes de formation.

Sur le volet de la communication externe, nous avons eu l‘occasion d’aborder les divers instruments que le SCIC utilise en particulier dans le domaine des contacts avec les étudiants et les potentiels futurs AIC : FAQ sur le site « Scic on Europa », clips vidéo sur Youtube, visites de Chefs de cabine dans les écoles d’interprètes, etc. Plusieurs exemples nous ont permis de mettre en relief un réel décalage entre les messages émis et la situation actuelle.

Nous avons également pu souligner qu’analyser ce dossier en considérant les diverses institutions comme des compartiments étanches n’était pas réellement la meilleure approche et qu’une réflexion engageant les autres délégations AIIC (Professionnelle PE et de Négociation) est d’ores et déjà à l’ordre du jour.

Enfin, à partir des divers éléments que nous venons d’évoquer, nous avons pu  avancer les trois recommandations suivantes :

  1. Il convient de poursuivre et de renforcer les efforts de transparence et de pertinence quant aux données statistiques qui sont transmises à l’ensemble des collègues, soit de manière spécifique par cabine aussi souvent que nécessaire, soit de manière synthétique au moins une fois par an ;
  2. Lorsque l’analyse des données chiffrées le justifie (cf actualité récente dans l’unité anglaise), nous préconisons une très grande modération, voire un gel complet, des tests d’accréditation et de l’octroi de la Newcomers’facility pendant les prochains dix-huit mois ;
  3. Il nous semble urgent d’actualiser les instruments et d’ajuster la politique de communication externe à la situation que nous connaissons maintenant.

En conclusion, nous avons tenu à souligner deux notions qui sont, à nos yeux et à ceux de nombreux collègues qui se sont exprimés récemment, capitales dans la conception et la mise en œuvre de la politique de recrutement du SCIC. Tout d’abord, nous avons rappelé l’importance de la responsabilité sociale des entreprises, et donc de la Commission européenne lorsqu’elle agit en tant qu’employeur. Enfin, nous avons attiré l’attention du SCIC sur son double rôle sur le « marché » de l’interprétation dans l’UE :

  • en tant qu’acteur contrôlant directement une très grande partie de la demande,
  • et en tant qu’instance agissant de manière de plus en plus forte sur le volet « offre » (formation, accréditation, « localisation des ressources »).

* Voir par exemple : Compte-rendu de la réunion de Direction du 24 janvier 2013

Recommended citation format:
AIIC. "Actualités SCIC: Politique d’accréditation et de recrutement des nouveaux AIC". aiic.net May 16, 2013. Accessed May 25, 2019. <http://aiic.net/p/6537>.


There are no comments to display