Les interprètes free-lance de l'UE face à la politique de recrutement

Réunis à Bruxelles début juillet 2013, les interprètes travaillant régulièrement pour l'Union européenne ont très majoritairement exprimé leurs inquiétudes quant au recrutement à très court terme et d

La réunion d’information organisée le mardi 09 juillet dernier par la Délégation Professionnelle AIIC CE Bruxelles peut être considérée comme un véritable succès : en effet, elle a rassemblé un grand nombre de collègues AIC en faisant salle comble et la mixité des participants, tant du point de vue des cabines d’origine que des générations, a confirmé que le dossier du recrutement à très court terme préoccupe l’ensemble des AIC travaillant régulièrement pour le SCIC.

Délégation professionnelle AIIC CE Bruxelles

Cette réunion a permis à la DP :

  • de présenter tout d’abord un bref historique du combat des délégations AIIC contre le « Quick calendar » (engagé il y a près de quinze ans !),
  • de rappeler les critiques et griefs que les diverses délégations qui se sont succédé sur ce dossier n’ont eu cesse de faire valoir (problèmes juridiques de légalité et de légitimité, problèmes d’ordre professionnel, social et psychologique, précarisation et dévalorisation de la profession),
  • de présenter de manière synthétique les résultats de notre questionnaire (sur environ 600 réponses, 2/3 des AIC ne sont pas satisfaits de ce système et demandent sa réforme et seulement 5 %  s’en accommodent sans problème),
  • d’engager le dialogue avec les collègues présents tant sur la problématique, ses enjeux et, de manière préliminaire, les actions à mener.

Le débat s’est ensuite concentré sur un projet de résolution préparé et présenté par la DP. Après une discussion nourrie et l’examen de plusieurs amendements venant de la salle, la résolution suivante a pu être adoptée à l’unanimité !

Les  Agents Interprètes de Conférence  (ci-après AIC), réunis en assemblée  le 9 juillet 2013,

Considérant l'enquête effectuée en juin 2013 auprès des AIC membres du secteur UE au sujet du « Quick Calendar », dont il ressort qu'une large majorité en demande une profonde révision voire la suppression ;

Considérant que ce système manque de transparence et est source d’insécurité juridique et sociale ;

Considérant que le SCIC, seule institution signataire de la Convention UE-AIIC à appliquer le système du « Quick Calendar », peut parfaitement  faire face à des situations de recrutement d’urgence en recourant au calendrier « normal » ;

demandent à leurs représentants :

de poursuivre avec la plus grande vigueur le dialogue avec l'administration du SCIC afin que le recrutement des AIC se fasse dans le respect du droit des contrats   et de  la dignité d'une profession à laquelle ils réaffirment leur attachement.

Votre Délégation, forte de votre appui et du mandat clair qui lui a été donné, s’engage maintenant à rentrer dans une phase de discussion avec l’Administration du SCIC dès l’automne et à vous tenir informer de l’évolution des choses régulièrement !

Nous espérons pouvoir continuer à compter sur votre soutien actif !


Délégation de Négociation UE

La Délégation de Négociation a pu donner suite à trois dossiers sur lesquels des collègues avaient attiré notre attention :

  • accréditation pour les interprètes en langues des signes ;
  • mémo sur la classification et divergences quant au nombre de jours  d’expérience requis ;
  • publication par des AIC et demande d’autorisation à l’Autorité Investie de Pouvoir de Nomination (quels sont les publications concernées, à qui s’adresser pour obtenir l’autorisation et quand, conséquence juridiques etc). 

Par ailleurs, nous poursuivons nos efforts pour mettre en place les meilleurs canaux de communication avec tous les AIC du secteur.

Nous attendons des réponses de la part des Institutions et ferons rapport dès que possible entre autre sur ces dossiers.


Recommended citation format:
AIIC. "Les interprètes free-lance de l'UE face à la politique de recrutement". aiic.net July 27, 2013. Accessed April 21, 2018. <http://aiic.net/p/6577>.


There are no comments to display