Visioconférences et interprétation

AIDE-MÉMOIRE À L'INTENTION DES ORGANISATEURS

Vous avez recruté des interprètes professionnels. Ils accompliront pour vous un travail de grande qualité mais ils ont besoin de votre collaboration. Sachez qu'interpréter, c'est transposer le message d'un orateur d'une langue dans un message équivalent dans une autre langue. Pour accomplir cette tâche délicate, l'interprète doit pouvoir:

  • écouter les orateurs et observer les signaux non verbaux qui marquent la communication,
  • analyser les contenus explicite et implicite du message à interpréter,
  • transposer le message dans une autre langue dont les critères formels et culturels doivent être respectés,
  • s'assurer, par l'observation directe des auditeurs que le message a bien été reçu.

Normalement, les interprètes travaillent dans des cabines fixes ou mobiles dans la salle où se déroule la conférence. Ils doivent entendre parfaitement toutes les interventions et être en mesure de voir distinctement les orateurs, les écrans de projection, ainsi que les auditeurs.

Les nouvelles technologies de communication qui permettent la tenue de conférences entre des participants situés en des lieux physiquement éloignés les uns des autres et une interprétation à distance peuvent, toutefois, priver les interprètes des soutiens habituels que permet la proximité. Pour pallier cette absence tout en préservant la qualité de la prestation, un certain nombre de mesures s'imposent, tant du point de vue de l'organisation générale, de la documentation à prévoir que des dispositions techniques à prendre :

Organisation générale :

1. Solliciter l'avis de l'interprète conseil (IC) quant à la faisabilité du projet, ainsi que sa participation, le cas échéant, aux réunions préparatoires avec les commanditaires de la réunion, les coordonnateurs de la logistique, ainsi que les responsables des liaisons vidéo et audio.

2. Prévoir la présence d'un IC sur les lieux de l'interprétation et, idéalement, au lieu d'émission.

3. S'assurer de la présence de techniciens spécifiquement préposés à l'interprétation, tant au point d'émission qu'auprès des interprètes, pour veiller à la bonne utilisation des microphones, à la qualité du son transmis et à la parfaite synchronisation du son et de l'image.

4. Informer les cameramen et les techniciens du son des besoins des interprètes.

5. Veiller à ce que, malgré l'éloignement, les interprètes reçoivent les mêmes informations que les délégués.

Documentation :

1. Permettre le travail de préparation en communiquant, dès que possible, aux interprètes, les adresses de tout site électronique pertinent, les documents des réunions précédentes, l'ordre du jour, les textes de toute intervention devant être lue. La liste des noms et titres de tous les orateurs et intervenants éventuels facilite énormément le travail des interprètes.

2. Faire parvenir aux interprètes, au fur et à mesure qu'ils sont disponibles tous les textes produits en séance, tels que propositions, résolutions, questions soumises par écrit, etc.

Dispositions techniques1 :

1. Support visuel : il est nécessaire de prévoir, pour chaque cabine, des moniteurs de couleur de bonne qualité et de taille suffisante, assurant une vue claire :

    a) du conférencier,

    b) du président de séance et de la tribune; des différents intervenants, en cas de table ronde ou de questions; des manifestations éventuelles en salle de conférence,

    c) de l'auditoire,

    d) de toutes les projections sur écran. Dans le cas de projection à partir d'un ordinateur, il est recommandé de prévoir une connexion directe entre l'ordinateur de la salle et les moniteurs des interprètes.

    Ces moniteurs seront placés de façon à être lisibles, soit à l'extérieur des cabines mais directement devant, s'ils sont à grand écran, soit à l'intérieur des cabines, si l'espace le permet, si l'écran en est plus petit.

2. Liaison audio : La norme ISO 2603, qui prévoit une reproduction fidèle des fréquences entre 125Hz et 12 500 Hz sur l'ensemble du système orateur-interprète-auditeurs, doit être respectée afin d'assurer une écoute confortable et sans perte de message.

Durée de la prestation

Étant donné la fatigue accrue engendrée par les contraintes de l'interprétation sans vision directe, la prestation sera limitée à des conférences de courte durée.

14.12. 2002


Pour de plus amples informations, cf. le Code sur l’utilisation des Nouvelles Technologies (1997)
Recommended citation format:
Private Market Sector Standing Committee. "Visioconférences et interprétation". aiic.net February 6, 2003. Accessed June 25, 2019. <http://aiic.net/p/999>.



There are no comments to display